En Russie, le « Medvedevgate » embarrasse le Kremlin

Le Monde

Accusé de corruption, le premier ministre de Vladimir Poutine, avec qui il forme un duo au pouvoir depuis des années, chute dans les sondages.

La popularité de Dmitri Medvedev s’écroule. Pour la première fois, selon un sondage de l’Institut Levada publié mercredi 26 avril, 52 % des personnes interrogées ne « font plus confiance » au premier ministre russe, et près de la moitié, 45 %, se déclarent favorables à sa démission contre 33 % (plus de 20 % sont indécis). A un an de la présidentielle de mars 2018, l’image dégradée du deuxième personnage de l’Etat déséquilibre le duo qu’il forme depuis des années avec Vladimir Poutine. Un dilemme pour le Kremlin : maintenir M. Medvedev risque de nourrir le mécontentement, le remplacer serait perçu comme une victoire de l’opposition. Continuer la lecture

Si on s’oppose au Kremlin, il faut payer

Tribune de Geneve

Exilé à Londres, l’oligarque déchu Andreï Borodine parle du système de pouvoir et de l’opposition russe

Tristan de Bourbon Londres

En exil au Royaume-Unidepuisun an et demi, Andreï Borodine brosse un portrait terrifiant du système qui gouverne son pays.

Que faites-vous à Londres?
J’ai quitté mon pays fin mars 2011 pour un week-end familial à l’occasion de l’anniversaire de ma fille. Je ne suis pas retourné dans mon pays depuis. J’étais devenu en quelques mois un ennemi du Kremlin et en particulier du premier ministre Dmitri Medvedev, car j’ai osé m’opposer avec un peu trop d’insistance à sa volonté. Continuer la lecture